menu bottom
body top

LES REGLES DU BACCARAT
 

Le baccarat est, depuis sa création, un jeu de carte très prisé dans les casinos et même récemment sur internet. Il est aujourd’hui un des jeux favoris des joueurs de carte. Son nom est tiré d’un mot italien qui signifie “Zéro”. Il se joue avec 8 jeux de cartes qui vont constituer le sabot. On peut le jouer à un joueur et même jusqu’à quatorze joueurs qui jouent simultanément sur une table de jeu avec la banque. Les règles de jeu paraissent compliqués mais l’objectif est très simple, avoir une main gagnante se rapprochant le plus possible de 9.

Déroulement d'une partie de baccarat.

Le jeu se déroule très simplement. Le croupier distribue deux cartes au joueur et deux cartes à la banque. La première ainsi que la troisième carte sont pour le joueur et la seconde et la quatrième carte pour la banque. Sur la table, chaque joueur peut miser sur la banque ou sur les cartes d'un joueur. Une mise sur un “draw” ou “égalité”est également possible. C’est le joueur qui a placé la mise la plus élevée qui bénéficie du droit de regard en premier sur les deux cartes des joueurs. Certaines cartes ont des valeurs égales a zéro ce qui rend très facile le décompte de la somme des deux cartes pour une main.

Les cartes habillées qui sont le Roi, la Dame et le Valet comptent pour un zéro. L’as compte pour un point et les autres cartes compte pour leur propre numéro. La valeur d’une main est la somme de la valeur des deux cartes. Par exemple, lorsqu’une main est composée d’un 9 et d’un 8, on compte d’abord la somme des deux qui est 17. Les dizaines ne sont pas compte ce qui nous donne 7. Un Roi et un neuf se compte 9 car le Roi est considéré comme zéro (0+9 donne 0). Il existe plusieurs phases de jeu qui dépendent de la valeur des mains de chaque partie concernée (Banque et Joueur). Les actions entreprisent par la banque et le joueur sont donc dépendant de la valeur de la première main de chacun.

Les différentes phases de jeu au baccarat.

Lorsque les cartes sont distribuées, plusieurs phases de jeu sont possibles. D’abord, il faut savoir que les valeurs de chaque main peuvent influencer sur le jeu du joueur ou de la banque. A partir des deux cartes initiales, chaque joueur qui dispose d’une main ayant une valeur 8 ou 9 est appelé “naturel”. Le joueur et la banque peuvent disposer chacun d’une main “naturel”. Si une seule des mains est dite naturelle, c’est la main gagnante sans aucune autre distribution de carte. On peut avoir deux naturels de chaque côté mais c’est la main la plus forte en valeur qui emporte le jeu (le 9 l’emporte sur le 8).

Il peut y avoir trois possibilités de mains différentes après distribution des cartes. Soit c’est la banque ou le joueur qui gagne dans le cas où l’une des mains représente un 9, et soit si le cas ne se présente pas, c’est qu’il y a une égalité avec un 8-8 ou un 9-9. Seule la mise sur l’égalité est gagnante dans ce dernier cas. Les paris sur la banque ou le joueur sont remis aux joueurs dans le cas d’une égalité.

Si le joueur dispose d’une main inférieur ou égale à cinq c’est-à-dire de zéro à cinq, il doit tirer une troisième carte qui conditionnera la main gagnante. Lorsque le joueur tire cette troisième carte elle doit être visible par la banque. On dit que c’est une carte qui est découverte. Si la somme des trois cartes est 6 ou 7 le joueur doit rester et c’est au tour de la banque de jouer. Le jeu de la banque sera aussi conditionner par la valeur de ses cartes. Comme pour le joueur, si cette valeur est comprise entre 0 et 5, la banque doit tirer une troisième carte, et si par la suite la valeur est comprise entre 6 et 7 la banque doit rester. On peut alors comparer la valeur des deux mains (Banque et joueur). La main la plus élevée l’emporte sinon il y a égalité.

En ce qui concerne les gains, il y en a trois sortes. Si le joueur a parié avec réussite sur sa propre main, il gagne l’équivalent de cette mise. Dans le cas contraire, si il a parié sur la banque et qu’il gagne, il ne perçoit que 95 pourcent de sa mise. Les cinq pourcent seront une commission du casino. Dans le cas d’une égalité, celui qui a parié avec succès sur ce cas reçoit 8 fois sa mise.

Bien évidemment le but final est de gagner un maximum de pari avec un minimum de mise. Les paris peuvent cesser à tout moment tant que la banque reste. Il peut y avoir une faillite des joueurs. Dans ce cas, ils peuvent se retirer du jeu et les autres joueurs peuvent continuer.

add
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


right column top
Gambling Affiliation


 
add
 
add